Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’enquête du CDTSV sur la mobilité des salariés : quelle alternative à la voiture, qui reste reine, et quelles réponses appropriées à des besoins sociaux ciblés ?

6 Décembre 2013 , Rédigé par I. NAROLLES FOLIARD LE GAL Publié dans #DEBATTONS EN PAYS SUD VENDEE, #DEPLACEMENTS

En quelques mots...

Il y a quelques mois, le CDTSV a pris l’initiative d’engager une enquête auprès d’environ 350 structures « employeuses » du Sud Vendée : entreprises, collectivités, structures publiques diverses …

Notre questionnement concernait les conditions de mobilités des salariés sur notre territoire, les pratiques actuelles, les difficultés rencontrées, les pistes de réflexion qui se dégagent …

35 structures ont pris le temps de nous répondre.

Cette fiche restitue donc les résultats de l’enquête et soumet quelques pistes de travail au débat local. Nous retiendrons ici :

  • que la voiture individuelle reste « reine » et répond à 9 déplacements sur 10,
  • que l’offre de transports en commun reste faible, et en tout état de cause, avec un niveau de prestations qui ne répond pas aux besoins des salariés,
  • que les déplacements doux (à pieds ou à vélo) ne sont pas négligeables et méritent largement d’être sécurisés et encouragés,
  • que quelques initiatives émergentes se développent, notamment autour du covoiturage,
  • que la situation des personnes, temporairement ou durablement non motorisés, est extrêmement complexe et que ce critère peut s’avérer rédhibitoire dans l’accès à la formation ou à l’emploi

Deux axes de travail nous semblent mériter un travail approfondi :

  • Quelles alternatives crédibles à l’automobile ? ; ce qui renvoie à des questions de fond sur l’organisation territoriale de notre développement et sur l’intermodalité
  • Quelles offres appropriées à des besoins sociaux ciblés (pour des personnes ne pouvant pas se déplacer en véhicules individuelles) ; offres qui exigent imagination et implication de tous.

Nous avons choisi de travailler en sollicitant des structures locales, au plus prêt des besoins des salariés. Nous tenons tout d’abord à vivement remercier les 35 entreprises ou institutions qui nous ont répondu. La ville de Fontenay aura même pris l’initiative de relayer notre questionnaire auprès de ses propres salariés ; plus de 80 d’entre eux y ont répondu.

La question de la mobilité peut « se lire » de différentes manières. Tout d’abord, pouvoir se déplacer est une condition à l’accès à la formation, à l’emploi, aux services, … Ne pas pouvoir disposer d’un véhicule individuel, pour des raisons financières, d’âge, de santé,.. est un handicap majeur. Il nous concerne tous à un moment de notre vie. Il faut donc apporter des réponses et ces réponses sont forcément très locales, élaborées « dans la dentelle » ; elles doivent s’appuyer sur la solidarité citoyenne ; de nombreux territoires nous montrent que c’est possible.

L’autre regard que l’on peut porter est plus global et s’inscrit dans le moyen et long terme : comment « construire » une alternative crédible à l’automobile, en travaillant sur l’organisation des fonctions résidentielles et économiques de notre territoire, en travaillant sur une offre intermodale structurée.

Au-delà des réponses individuelles qui sont trouvées par les uns et les autres, il y a là de vrais enjeux d’intérêt général … sur lesquels nous allons poursuivre nos réflexions.

L’enquête du CDTSV sur la mobilité des salariés : quelle alternative à la voiture, qui reste reine, et quelles réponses appropriées à des besoins sociaux ciblés ?

Partager cet article

Commenter cet article