Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Agir pour le Sud Vendée", le regard du Conseil de Développement du Territoire Sud Vendée (CDTSV)

11 Avril 2013 , Rédigé par I. NAROLLES FOLIARD LE GAL - Date de publication 11/04/2013 12:40 Publié dans #DEBATTONS EN PAYS SUD VENDEE, #TERRITOIRE

Agir pour le Sud Vendée

Lors d’une réunion le 11 janvier dernier en présence de Jacques AUXIETTE, Président du Conseil régional des Pays de la Loire, des Conseillers régionaux et des élus du Sud Vendée, L’Agence régionale a présenté l’offre de services « Agir pour les territoires ».
   
Cette offre de services a pour objectif de soutenir quelques territoires des Pays de la Loire dans leur stratégie de développement économique et de définir avec eux une feuille de route opérationnelle et claire, en continuité avec les réflexions déjà menées dans les dits territoires.

Depuis janvier 2013, le Sud Vendée bénéficie de cette offre de services conduite par L’Agence régionale, en lien étroit avec les Communautés de communes du pays de Fontenay-le-Comte, du pays de l’Hermenault, du pays de La Châtaigneraie, Isles du marais Poitevin, du pays Mareuillais, du pays Né de la mer, de Vendée Sèvre Autise et du pays de Sainte-Hermine, et avec le soutien des Chambres de commerce, d’Agriculture et des Métiers et de l’Artisanat de Vendée.

D’ici mi-juillet 2013, Agir pour le Sud Vendée devra déboucher sur un certain nombre de préconisations puis sur un plan d’actions partagé. Il va sans dire que ces préconisations et ce futur plan d’actions devront faire l’objet d’une validation par les élus du territoire du Sud Vendée.


"Agir pour le Sud Vendée", le regard du CDTSV
Cette démarche « Agir pour le Sud Vendée » est extrêmement opportune. Elle répond, dans ses objectifs, à uneAGIR-POUR-LE-SUD-VENDEE.jpg exigence de débat local, de coordination des initiatives, de mutualisation de moyens.

Qui plus est en période de crise et de grande mutation, il nous faut collectivement « tirer dans le même sens ». Notre territoire a de réels atouts ; nous pouvons nous appuyer sur des ressources patrimoniales importantes, sur des talents, sur un substrat industriel et agricole porteur de savoir-faire et d’identités …

Cette démarche est opportune car beaucoup reste à faire :

ü  une gouvernance économique qui doit être plus partenariale et lisible, sur des valeurs d’intérêt général,

ü  des « ouvertures » plus assumées vers les territoires voisins, notamment à l’échelle du bassin métropolitain « Rochefort / La Rochelle / Niort / Fontenay le Comte »,

ü  des avancées en matière d’innovation, de structuration de véritables filières locales, de réponses à des besoins très évolutifs en matière d’emplois et de formation …

… autant de défis qui exigent des réponses collectives ; celles des collectivités, celles du monde économique, celles des citoyens. Nous nous y inscrivons avec intérêt et détermination.  

Partager cet article

Commenter cet article