Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mobilisation contre la désertification médicale

2 Mai 2011 , Rédigé par I. NAROLLES FOLIARD LE GAL Publié dans #SANTE, #REVUE DE PRESSE

Ouest-France : vendredi 29 avril 2011

sante.

Mobilisation contre la désertification médicale

Alors que le Plan régional de santé 2011-2015 est actuellement en élaboration, le conseil de développement a engagé une réflexion pour un projet de santé à l'échelle du sud Vendée.

 

Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi une telle initiative de la part du conseil de développement ?

Le conseil de développement du territoire doit donner un avis sur les contrats passés entre les collectivités et la Région. La santé fait partie des domaines concernés, au même titre que la gestion des déchets ou encore les transports.

 

Le Contrat territorial unique (CTU) du sud Vendée devrait s'achever fin 2012. « Dans un contexte général de diminution des moyens, nous craignons une concentration des ressources au niveau des agglomérations importantes. Il nous semble donc primordial de travailler à l'élaboration d'un projet territorial de santé dans le sud-Vendée », explique Jacques Métais, président du conseil de développement.

 

Quelle réorganisation ?

Les Agences régionales de santé (ARS), créées en 2009, ont pour mission la mise en oeuvre d'un Projet régional de santé (PRS) 2011-2015, qui doit réorganiser l'offre de soins dans les territoires.

« L'ARS est en train de mettre en place ses schémas territoriaux et le sud Vendée semble de nouveau délaissé », déplore Jean-Noël Naud, responsable du groupe de travail « Santé ». D'où la vigilance accrue du conseil de développement, qui compte bien maintenir la pression sur l'ARS des Pays de Loire.

 

Comment travaille le conseil ?

Une première réunion s'est tenue le 6 avril dernier, en présence de 12 professionnels de santé. « Ils sont conscients de l'importance de préserver une offre de soins et de santé de qualité dans le sud Vendée et veulent agir, mais ils se trouvent souvent isolés, poursuit Jean-Noël Naud. Le conseil est à leur écoute et tente de les fédérer pour mieux les aider. »

 

Quelles solutions possibles ?

Parmi les pistes évoquées, le conseil de développement insiste sur l'importance d'une coordination intercommunautaire, ainsi que d'une réflexion globale sur la question de l'accessibilité (maisons médicales avec des postes avancés par exemple). Des partenariats avec Niort et La Rochelle sont aussi évoqués.

 

Pour faire venir de nouveaux professionnels, le conseil compte sur les élus. « Rendre le territoire attractif fait partie de leur travail », souligne Jacques Métais. Le conseil propose d'accompagner l'installation des professionnels, d'encourager les cabinets multi-spécialistes et lance l'idée d'une maison médicale universitaire.

« C'est un tout, résume Jean-Noël Naud. Il faut mener une réflexion d'ensemble pour permettre une complémentarité entre le pôle santé de Fontenay et les médecins de campagne. Mais rien ne se fera sans une véritable volonté politique. »

Charles DUBRÉ.

 

Conseil de développement du territoire. 68, boulevard des Champs-Marots. Tél. : 09 63 63 37 41.

Partager cet article

Commenter cet article