Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Santé et logement d'urgence : des débats

22 Novembre 2011 , Rédigé par I. NAROLLES FOLIARD LE GAL Publié dans #SANTE - HABITAT - PERSONNES AGEES, #REVUE DE PRESSE

Journal Ouest-France du mardi 22 novembre 2011 - Fontenay-le-Comte  

Le conseil de développement du territoire s'intéresse au logement d'urgence et à l'offre de santé en Sud-Vendée. Et organise des réunions ouvertes à tous.

 

Les groupes de travail habitat et personnes âgées du conseil de développement du territoire se sont penchés depuis plusieurs mois sur les besoins d'urgence en logement liés à l'isolement, au handicap et au vieillissement de la population. « Que devient, dans un couple, la personne handicapée dont le conjoint valide est hospitalisé ? » se demande à titre d'exemple, Jacques Métais, le président du conseil de développement.

Afin de répondre à cette question du logement en cas d'urgence, le conseil a envoyé un questionnaire à des centres communaux d'action sociale, des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, des centres d'aide à domicile en milieu rural, des hôpitaux, des instituts médico-éducatifs ou encore à des centres locaux d'information et de coordination pour personnes âgées. Sur 174 envois dans les structures des cinq communautés de communes du Sud-Vendée, 60 questionnaires ont été remplis. Il s'avère que 70 % des répondants sont concernés par ce type de question liée à l'hébergement d'urgence de la personne handicapée ou très âgée dont l'aidant ne peut plus assurer son rôle.

« Il serait intéressant de trouver une solution de logement temporaire pour ces personnes », poursuit Jacques Métais. Et organiser un logement d'accueil qui fonctionne à l'année dans chaque canton. « Nous ne lançons que des pistes, nous sommes une sorte de laboratoire d'idées mais nous sommes aussi là pour déclencher le débat avec les élus. »

 

Territoire attractif

Autre préoccupation du conseil de développement du territoire, la promotion d'une offre de santé « performante » pour éviter la désertification médicale. Et le conseil a quelques idées dans ce domaine. « Nous pourrions faire en sorte que des étudiants en médecine générale, qui doivent faire un stage en quatrième année, puissent venir en Sud-Vendée, travailler en immersion avec des médecins libéraux », imagine Gilles Brémand, animateur du groupe gestion des déchets et formation-emploi au conseil.

Pour le conseil de développement, la clé de l'installation de médecins est à chercher dans « l'attractivité du territoire. Nous sommes un territoire attractif par le prix modéré des logements, une fiscalité non écrasante et la proximité de villes comme Niort et La Rochelle et de la mer. Mais, modère Gilles Brémand, il faut mettre en place des efforts plus conséquents pour faire connaître le Sud-Vendée. Pour donner envie aux jeunes médecins de s'y installer. »

 

Réunions d'information sur le logement d'urgence. Ce mardi de 16 h à 18 h au foyer rural de Xanton, pour la communauté de communes Vendée-Sèvre-Autise ; mardi 13 décembre de 16 h à 18 h à la salle polyvalente de Saint-Valérien pour la communauté de communes du Pays de L'Hermenault ; mardi 17 janvier de 16 h à 18 h à la maison de Pays de La Châtaigneraie pour la communauté de communes du Pays de La Châtaigneraie.

 

Réunions sur l'offre de santé en Sud-Vendée. Mardi 29 novembre, à 20 h, à la maison de Pays de Fontenay-le-Comte, pour la communauté de communes du Pays de Fontenay ; jeudi 1er décembre, à 20 h, à la maison de Pays de La Châtaigneraie, pour la communauté de communes du Pays de La Châtaigneraie ; mardi 6 décembre à 20 h, salle du lavoir à Sainte-Hermine pour la communauté de communes du Pays de Sainte-Hermine.

 Sophie Capelle

Sur la photo :  Jacques Métais, président du conseil de développement ; Gilles Brémand et Isabelle Narolles-Foliard-Le-Gal

Sur la photo : Jacques Métais, président du conseil de développement ; Gilles Brémand et Isabelle Narolles-Foliard-Le-Gal

Partager cet article

Commenter cet article