Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aide de l'Europe. 2 millions d'euros injectés en Sud-Vendée

13 Novembre 2015 , Rédigé par I. NAROLLES Publié dans #FONDS EUROPEENS, #LEADER, #REVUE DE PRESSE

Fontenay Sud-Vendée développement regroupe quatre communautés de communes. | OF - Autog n r

Fontenay Sud-Vendée développement regroupe quatre communautés de communes. | OF - Autog n r

Ouest-France : 12 novembre 2015

L’Europe injecte 2 millions d’euros en Sud-Vendée

Des fonds européens vont être débloqués, via la Région, en faveur de Fontenay Sud-Vendée développement. Des projets associatifs, mais aussi privés et publics, vont se les partager.

Pourquoi ? Comment ? 

Fontenay Sud Vendée développement, c’est quoi ?

C’est un territoire qui prend la forme d’un syndicat mixte. Jusqu’en novembre 2014, il s’appelait Syndicat mixte pour les contrats régionaux du Sud-Vendée. Ce territoire suit les contours du Scot (Schéma de cohérence territoriale) et comprend quatre communautés de communes : le Pays de Fontenay, Vendée-Sèvre-Autise, Le Pays de L’Hermenault et le Pays de La Châtaigneraie ( voir infographie ).

Qui dirige ce syndicat mixte ?

Des élus. Fontenay Sud-Vendée développement est présidé par Valentin Josse, conseiller départemental du canton de La Châtaigneraie, vice-président de la communauté de communes du Pays de La Châtaigneraie et maire de Mouilleron-enPareds. Les vice-présidents sont : Alain Bienvenu, Stéphane Guillon, AnneMarie Coulon et Michel Tapon. Les autres membres du comité sont Michel Biré, Jean-Michel Lalère, Joseph Bonneau et Daniel David.

Qui apporte l’enveloppe ?

C’est la Région des Pays de la Loire qui distribuera les 1,988 million d’euros (exactement) qui proviennent des fonds Leader, sur 51,5 € millions au total. L’objectif étant « le développement des territoires ruraux » . Cette aide financière est injectée sur une période qui se termine en 2020. Au départ, le syndicat mixte candidatait « pour 1,345 million d’euros, mais il a obtenu 600 000 € de plus », se félicite Valentin Josse.

Comment sera distribuée l’enveloppe ?

C’est de l’argent qui arrive lentement. « Nous n’en sommes qu’à l’étape de conventionnement », informait Valentin Josse aux élus et au public venus entendre la bonne nouvelle, la semaine dernière, à Fontaines. La distribution se fera par le biais du Gal (Groupement d’action local), un comité composé d’élus et de citoyens non élus.

Vers quels genres de projets ?

Des pôles d’échange multimodal (ce qu’on appelait gares routières autrefois) et de covoiturage, les circuits alimentaires de proximité et agriculture durable, chaudière bois et rénovation thermique de bâtiments publics, maisons d’assistantes maternelles, Ehpad, services de proximité, manifestations culturelles, sentiers de randonnée, préservation de zones naturelles… sont des exemples de projet qui peuvent bénéficier de cette aide.

À quelle stratégie doivent-ils coller ?

Le projet doit profiter au territoire (voir infographie ) et peut coller à trois axes : économie, emploi, formation ; environnement, mobilité, énergie (valoriser la transition énergétique, valoriser le socle agro-naturel du territoire) ; solidarités humaines et territoriales (services de proximité, combattre l’isolement et la précarisation des jeunes ou des aînés).

Neuf actions sont d’ores et déjà programmées, lesquelles ?

Une maison de l’économie qui sera basée à Fontenay, valorisation des pôles d’innovation, développement de l’économie liée aux seniors, éco-tourisme , « élaboration d’une marque Sud-Vendée » , services de proximité, projet de santé « contre la désertification médicale » , projet mobilité, promotion de circuits courts, production d’énergies renouvelables et économies d’énergie. « Pour bénéficier de l’aide, les forces de proposition doivent se dégager assez vite », souhaite le président qui a insisté sur l’esprit d’ouverture du syndicat mixte qui regardera tous les projets « même les plus petits ».

Michèle BESSON.

Contact pour en savoir plus : Isabelle Narolles.

Tél. 09 63 63 37 41 -

Courriel : smctusv@orange.fr

Les locaux du Syndicat sont situés 68, boulevard des Champs-Marot, 85200 Fontenay-le-Comte. 

Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement
Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement

Photos SM Fontenay Sud Vendée Développement

Avec la Région, l’Europe accompagne les projets du territoire Sud-Vendée

Une enveloppe de 1,988 M€ pour des actions concrètes sur le territoire

Préserver un équilibre territorial et contribuer au développement du territoire dans sa totalité et sa diversité qu’il soit urbain, rural ou périurbain, telle est l’ambition affichée par la Région des Pays de la Loire devenue responsable en janvier 2014 de la mise en oeuvre des politiques européennes et des fonds qui leur sont alloués.

Dans cet objectif, la Région des Pays de la Loire a fait le choix d’ouvrir à l’ensemble des territoires urbains, ruraux et périurbains la possibilité de disposer d’enveloppes de fonds européens pour financer des projets répondant en proximité aux attentes des ligériens. Une enveloppe de 114 M€ est ainsi dédiée à ces dispositifs.
S’appuyant sur la qualité de la démarche partenariale engagée avec l’ensemble des territoires, ces enveloppes permettront de soutenir, en complément des financements régionaux, des projets en matière de transition énergétique, de solidarité territoriale et de préservation de l’environnement. La Région a souhaité par ailleurs faire un effort spécifique en direction des territoires ruraux puisqu’une enveloppe de 51,5 M€ est dédiée à la démarche Leader, soit 43% de plus que sur la période précédente.
Tous les territoires portant une démarche Leader sont ruraux et confrontés à de nombreux enjeux souvent similaires : mobilité, maintien des services et accessibilité, transition énergétique, mise en oeuvre des trames vertes et bleues, attractivité et développement économique et numérique…Néanmoins, ils sont tous uniques et doivent bénéficier de réponses adaptées et élaborées au plus près des réalités locales.
Pôles d’échange multimodal et covoiturage, circuits alimentaires de proximité et agriculture durable, chaudière bois et rénovation thermique de bâtiments publics, maisons d’assistantes maternelles ou EPHAD et services de proximité, manifestations culturelles, sentiers de randonnés et préservation de zones naturelles, autant de projets qui peuvent être soutenus dans le cadre d’un dispositif Leader, tous issus de la volonté et des besoins des acteurs locaux.
Les principes de la démarche
Une démarche ascendante : issue d’une volonté locale, pour répondre aux besoins et des attentes des acteurs locaux et valoriser les initiatives locales
Un ancrage territorial : un projet qui se base sur les ressources locales naturelles et humaines pour les développer, les valoriser dans le cadre d’une stratégie de développement local. Cet ancrage permet de renforcer l’identité, la cohésion sociale et économique, l’emploi local, le développement durable…
Une gouvernance basée sur un partenariat public – privé qui favorise la coopération et le décloisonnement des acteurs pour une réelle appropriation de l’enjeu des politiques européennes
Une démarche pour Développer et accompagner l’innovation, adaptée aux spécificités de chaque territoire concerné.


Le territoire Sud-Vendée, 9 actions programmées
Situé au sud-est du département de la Vendée, le territoire du Sud Vendée rassemble 4 communautés de communes :
Fontenay-le-Comte, La Châtaigneraie, Vendée Sèvre Autise, et l’Hermenault structurées en Syndicat mixte.
Le territoire compte 67 055 habitants.

Le territoire a choisi de construire sa stratégie Leader autour de 3 axes
Axe 1 : Economie, emploi, formation
Objectifs : développer les filières économiques et l’entrepreneuriat
Axe 2 : Environnement, mobilité, énergie
Objectifs : accompagner la transition énergétique, valoriser le socle agro-naturel du territoire
Axe 3 : Solidarités humaines et territoriales
Objectifs : développer des services structurants de proximité, combattre l’isolement et la précarisation (jeunes, aînés)

9 actions principales sont programmées :

Pilier Solidarité humaines et territoriales :
- Création d’une maison de l’économie
- valorisation de pôles d’innovation
- développement de l’économie liée aux séniors,
- éco-tourisme,
- services de proximité
- projet de santé

Pilier transition énergétique et environnement :
- Projets liés à la mobilité
- promotion des circuits courts
- production d’énergies renouvelables et économies d’énergies

Région Pays de la Loire

Ouest-France : 12 novembre 2015 - La boulangerie financée à hauteur de 47 104 €

Ouest-France : 12 novembre 2015 - La boulangerie financée à hauteur de 47 104 €

Ouest-France : 12 novembre 2015

La boulangerie financée à hauteur de 47 104 €

La réunion pour présenter le montant de l’aide du programme européen Leader ne s’est pas déroulée par hasard à Fontaines. Si la commune possède aujourd’hui une boulangerie, c’est en partie grâce à ce programme. Quand, en 2009, le boulanger a mis la clef sous la porte, les élus ont pris le relais. D’abord en vendant le pain fabriqué par La Lutine tout l’été dans les locaux de la cantine, puis en poursuivant et en diversifiant les ventes dans un local communal. Cela a permis de sauvegarder un emploi. La commune a ensuite opté pour la construction d’un bâtiment de 100 m2 . La boulangerie, en partenariat avec Patrice Guitton, le patron de La Lutine, a ouvert en janvier 2012. Des journaux, des produits de première nécessité, des petites tables en font un endroit de convivialité vital pour le bourg. « Le projet qui se monte à 186 935 € a bénéficié d’une enveloppe de 47 105 € d’aides européennes. Le conseil général lui a attribué 53 000 € et la communauté de communes 31 000 € » , a détaillé Marie-Jo Chatevaire qui était maire de Fontaines à l’époque et qui, aujourd’hui, est conseillère départementale du canton de Fontenay. Bémol émis par l’élue : « Les dossiers compliqués à monter et des versements trop lents. » La preuve : les 47 104 € ne sont arrivés dans les caisses de la commune qu’au début 2015 ! Fontaines devait avoir les reins solides en attendant…

M.B.

 

SM Fontenay Sud Vendée Développement
SM Fontenay Sud Vendée Développement

SM Fontenay Sud Vendée Développement

Partager cet article

Commenter cet article